1.5 Sensibilisez et incitez à l'action

Il existe de multiples manières d’engager votre communauté éducative vers un développement durable, dans votre établissement… et au-delà !

Faire réfléchir et agir les élèves

Comme toujours, il conviendra d’adapter nos propositions au niveau des élèves. Dans tous les cas, l’approche positive est à privilégier - à notre sens. Nous pensons que l’envie de faire bouger les choses sera plus motivante qu’une sensibilisation à base de privation ou de punition.

  • Documentations sur les déchets, les problèmes qu'ils génèrent et les alternatives pour en limiter la prolifération
    Ces problématiques transversales peuvent être abordées dans toutes les disciplines scolaires (plus d'information sur ce site du gouvernement .) On proposera des séquences courtes agrémentées de dessins animés pour les enfants tandis que des données plus complexes pourront être soumises aux adolescent·es et jeunes adultes. Ils pousseront leur réflexion en abordant les enjeux environnementaux, également sociaux (recyclage du plastique dans les pays d’Asie du Sud-Est, décharges de produits électroniques au Ghana, etc.) et économique. Les trois piliers du développement durable, en somme.
    N’hésitez pas utiliser également les jeux conçus par nos équipes, comme le “Timeline” et “Weightline”, disponibles ici ..
    Des ressources externes (activités, documentations...) sont également à votre dispostion dans la partie "Autres ressources pédagogiques" .

  • Organisations d’ ateliers “Do It Yourself ”
    Ces ateliers du “faire soi-même”peuvent aisément s’insérer dans vos cours (par exemple, la confection de produits ménagers en cours de chimie). Durant l’activité, il conviendra d’en rappeler l’intérêt premier : cela permet de réduire les déchets et l'utilisation de substances nocives pour la santé et l'environnement. De plus, ce format de sensibilisation permet d’attirer plus facilement l’attention des élèves et de favoriser de véritables échanges sur le sujet.
    A l’école primaire, lors de la confection de cadeaux aux parents, partir de déchets » et les transformer - upcycler, pour les intimes !- en quelque chose d’utile sera valorisant. Cela encourage les enfants à employer leur production à la maison, avec une certaine fierté. Ce sera d’autant plus impactant.

  • Démonstration de projets
    Entre les exposés, les débats ou le théâtre forum (liste non exhaustive) à tout âge les élèves sauront s’exprimer sur le sujet.

  • Programmation de sorties éducatives
    La plupart des visites ont l’avantage d’être gratuites. Vous trouverez plus d'informations et des idées sur sur cette page .

  • Intervention des bénévoles de ZWT
    Faire venir des bénévoles de ZWT permet de sensibiliser une ou plusieurs classes de votre établissement à travers nos animations. Vous trouverez plus d'informations ici . Les participant·es pourront ensuite relayer ce qu’iels auront appris à leurs pairs des autres classes.

  • Promotion de sites et applications anti-gaspillage
    Cette partie concerne surtout les plus grand·es à qui l’on pourra faire découvrir : Geev (dons d’objets), Phoenix et Too Good To Go (paniers alimentaires), Vinted et Tremmä (vestimentaire et objets divers) ou encore Le Bon Coin . Ce partage de “bons plans” permettra aux étudiants de faire des économies tout en luttant contre le gaspillage ; c’est également une occasion d’interroger leurs modes de consommation et les amener à réfléchir à leurs achats. Pour cela, vous pouvez vous inspirer de la méthode BISOU, inventée par Marie Duboin Lefèvre et Herveline Verdeken, créatrices du groupe Facebook "gestion budgétaire entraide et minimalisme" et autrices du livre J’arrête de surconsommer, 21 jours pour sauver la planète et mon compte en banque.

Vous trouverez plus de détails sur la méthode BISOU ici.

  • Aménagement d’un jardin potager et/ou à herbes aromatiques
    Là, on peut aussi établir un lien avec le 5ème R de la lutte contre le gaspillage : “rendre à la terre”, en agrémentant cet espace de culture d’un composteur qui accueillera les déchets organiques de la cantine. De plus, un potager participe à la sensibilisation des élèves concernant les cycles de la nature et la saisonnalité des fruits et légumes.

  • Organisation d’une journée Zéro Déchet
    Les élèves y seraient pleinement acteur·rices, en amont comme le jour J : tenir des stands, animer des ateliers, monter une exposition.

  • Enrichissement des sources d’information mis à disposition des jeunes
    Commander pour la BCD, le CDI ou la bibliothèque de votre structure des livres sur la thématique et les mettre en avant. Nous vous proposons une liste de lectures intéréssantes ici.

Collaborer avec l’ensemble de ses collègues

  • Organiser une session de présentation sur les déchets, les alternatives possibles, l’importance de la démarche et ce que cela pourrait apporter à l’établissement.
  • Intégrer l’ensemble des acteur·rices de l’établissement : enseignant·es, équipe d’entretien, personnel de restauration, assistant⋅es d’éducation, etc... Si la démarche concerne l’établissement entier, il est primordial que tout le monde soit informé et suive les mêmes consignes.
  • Insister sur l’importance de leur action dans cette démarche et leur rôle de modèles pour les élèves.

Impliquer les parents d’élèves