Compostage en bac

compost_01a_Bac%20%C3%A0%20compost%20et%20voisins

Pour qui ?

En bois ou en plastique, votre composteur en bac aura tout à fait sa place dans un jardin individuel ou partagé, dans un jardin public ou en tant que composteur de quartier....

Comment ça marche?

Vous utiliserez vos déchets organiques compostables. Attention, certains déchets sont à éviter ou à proscrire du compost ! Dans tous les cas, la règle d'or est de maintenir l'équilibre entre : déchets verts (tonte de gazon, fruits et légumes gâtés, épluchures...), déchets bruns (broyats de bois sec, de taille...), matières sèches et déchets humides. L'écosystème dans le composteur est vivant et mérite de l'attention pour bien fonctionner.

Démarrer le compostage en bac :

  1. Retourner et aérer le compost pour bien mélanger et homogénéiser la matière ;
  2. Arroser si les déchets sont trop secs ;
  3. Ajouter une matière structurante si les déchets sont trop mouillés ;
  4. Retourner le tas ;
  5. Utiliser un activateur de compost si vous le souhaitez (ortie fraîche et/ou cendre de bois).

Entretien du composteur en bac :

  • Un bon entretien du composteur passe notamment par le respect des proportions de matières entrantes,
  • la surveillance du taux d’humidité en été
  • le brassage du compost afin qu’il ne soit pas compact. Tous ces gestes permettent de maintenir un équilibre des micro- organismes présents et garantissent une décomposition rapide.
  • Il est recommandé d’avoir 3 bacs, afin de faciliter les précédentes tâches énumérées: Un premier bac “compost” devra recevoir les matières organiques, un second bac de matière sèche permettra de respecter facilement les bonnes proportions de matières entrantes. Un troisième bac "mûrisseur" est idéal pour attendre la fin du processus de décomposition.

Qu’est-ce que l’on peut composter?

Oui Non
Les déchets de cuisine : épluchures, marc et filtre à café, pain, reste de repas, fruits et légumes, croûtes de fromage, coquilles d'oeuf,
Les déchets de maison : mouchoir en papier ou essuie-tout, papiers journaux non illustrés*, copeaux, cendre de bois, plantes d'intérieur
Les déchets de jardin : tontes de gazon, mauvaises herbes, fleurs fanées, paille, branchages broyés
Les déchets à proscrire : tissus, huile de vidange, les litières pour animaux, excréments, coquillages, huile de friture,
les plantes malades, déchets d'élagages sauf broyés, végétaux à décomposition difficile (thuyas, résineux, lierre)
Accepté en petites quantités Les viandes, poissons (notamment les os et arêtes) et produits laitiers sont aussi à éviter, pelures d’agrumes

*Seulement si il y a le logo "OK compost home" (plus d'informations ici)

Les difficultés que l’on peut rencontrer et leurs solutions

Problèmes Causes Solutions
Odeur d’ammoniac Il y a trop de matières riches en azote (fruits/légumes, tonte,...) Équilibrer le système en ajoutant des matières riches en carbone. Équilibrer le système en ajoutant des matières riches en carbone
Odeur “d’oeuf pourri” Manque d’oxygène, excès d'humidité Brasser, étaler, faire sécher, ajouter des matériaux secs
Le compost ne dégage pas de chaleur Il y a un manque d’humidité ou de matières vertes. Vérifier l’humidité de votre compost et ajouter de la matière verte le cas échéant. Une pile de compost inactive ne contiendra probablement pas suffisamment de matières «vertes» pour commencer à se réchauffer. Il s'agit de reconstituer la pile en utilisant plus de matériaux d'une forte teneur en azote ou en ajoutant un agent de «démarrage» comme le «thé» de fumier. Cette mesure résoudra probablement le problème, mais vérifiez aussi que la pile soit aussi humide qu'une éponge essorée.
Le processus de décomposition est trop lent Les particules du compost sont trop grosses ou le taux d’humidité est insuffisant Couper les matières compostables dépassant 25 cm. Vérifier qu’il y a bien des organismes décomposeurs.Ajouter alors une pelletée de terre pour favoriser la prolifération des bactéries. L’ajout de matière verte peut aussi aider et servir d’activateur naturel
Le compost est trop mouillé Un compost trop mouillé est un signe de mauvais drainage, d’un excédent de pluie ou d’un manque d’aération Brasser le compost afin de faire circuler l’air et ajouter de la matière brune pour absorber le surplus d’humidité. Couvrir le composteur lors des fortes pluies
Le compost attire les rongeurs Votre composteur contient trop de matières non compostables : viande, produits laitiers, etc Mettre un grillage pour empêcher les rongeurs de passer
Tâches blanches et fourmis Le compost est trop sec Apporter plus de matière humide et arroser
Présence de «petites mouches» (mouches du vinaigre, drosophiles) Restes de repas ou de fruits en surface du compost Couvrir de broyat, de tonte de gazon, de feuilles ou saupoudrer de poudre de roche ou de cendres en assurant un courant d’air (laisser un espace libre de 10 cm jusqu’au couvercle)
Présence de «grosses mouches» (scatophages du fumier) Résidus de viandes, poissons Renoncer dorénavant à ces matières qui sont déconseillées

Comment utiliser les matières sortantes?

Le compost mûr peut en général être prêt après 6 mois si il a été réalisé en tas, entre 4 et 5 mois dans un compost en bac. Pour être sûr que le processus est terminé vous ne devez plus avoir d'émission de chaleur et la majorité des matières entrants ne doivent plus être reconnaissables. Le compost est souvent considéré, à tort, comme un engrais. Car il n’y a quasiment pas de risque de surdosage! Et le compost à bien d’autres avantage à l’engrais :

  • Il enrichit le sol et corrige les carences en libérant ses éléments nutritifs lentement et progressivement.
  • Il améliore et rééquilibre les sols, en allégeant les sols lourds, ce qui facilite le drainage et permet aux sols sableux de mieux retenir l'eau et les nutriments.
  • Il favorise la vie du sol car il est riche en matière organique et aéré ce qui permet le maintien de cette micro-faune.
  • Utilisé comme un paillis, il protège le sol du froid en hiver, de la chaleur et de la sécheresse en été, et comme il est de couleur sombre, presque noire, il aide le sol à se réchauffer plus vite au printemps, en absorbant l'énergie solaire. Et sa richesse en nutriment enrichit le sol sur un long terme. Comment utiliser du compost ? le compostage peut s’utiliser toute l’année, le surdosage est très rare tant que l’on mélange avec de la terre ou que l’on en étale en quantité raisonnable, voici quelques idées d’utilisation :
  • Dans le potager/verger : à déposer directement sur le sol, environ 2 cm
  • En rapotage : on ajoute 20 % de compost à la terre existante.
  • En couverture de sol : Après tamissage à répartir sur le sol en fine coupe
  • En semis: 1 part de compost tamisé + 4 parts de terreau

Où se procurer le matériel ?

On trouve des composteurs dans le commerce à partir de 50€, les prix varient suivant la contenance du bac. Nous recommandons les bacs constitués de planches de bois qui permettent au compostage de respirer et à l’humidité de sortir et de rentrer. Un composteur en bois ne souffrira pas des aléas climatiques comme ceux constitués de plastique. Des entreprises et associations locales proposent aussi la mise en place ainsi que la formation associations (voir notre rubrique Associations Partenaires ).
Bon à savoir, Toulouse Métropole propose l’installation de composteurs et l’accompagnement au compostage pour les particuliers, résidences et jardins publics.
Dans le cadre de notre projet compostage, ZW Toulouse centralise des demandes de composteurs à faire à Toulouse Métropole pour l’installation de composteurs collectifs.

Motivé(e) pour installer un composteur ? Contactez-nous Lorsque 30 foyers participants seront inscrits dans votre quartier, une demande de composteur pourra être faite! Si vous habitez en résidence avec jardin commun, 10 foyers participants sont nécessaires. Toutes les conditions à réunir se trouvent sur notre page

Sources, liens et documents utiles :

Compostage, Mairie de Toulouse
Comment bien entretenir son compost