Compostage en bac

compost_01a_Bac%20%C3%A0%20compost%20et%20voisins

Pour qui ?

En bois ou en plastique, un composteur en bac aura tout à fait sa place dans un jardin individuel ou partagé, dans un jardin public ou en tant que composteur de quartier....

Comment ça marche?

Vous pouvez y mettre 2 types de matières :

  • Les matières dites "verte" ou "azotée", ce sont généralement tous les déchets de cuisine et restes alimentaires: épluchures de fruits et légumes, café, thé, restes de repas, restes de viandes, poissons, coquilles d’œufs. Dans le jardin la tonte fait partie des matières verte.
  • Les matières dites "brune" ou "carbonnée", comme le papier craft, le journal, les cartons d’œufs. Mais les meilleures matière brune à utiliser sont issues du jardin : feuilles mortes, fleurs fanées, brindilles, broyats de bois sec, de taille, d’élagage, fleurs fanées tonte séchée...), que vous stockez juste à coté à côté du composteur.

Démarrer le compostage en bac :

  1. Coupez les gros morceaux, fruits ou légumes entiers : les vers et les bactéries n’ont pas de dents, aidez-les !
  2. .Veillez à l'équilibre entre : matière « azotée » et matière « carbonée »(2/3 azotée + 1/3 carbonnée).
  3. Aérez, aérez, puis aérez ! Comment ? en mélangeant et en brassant régulièrement. C’est la clef d’un compostage réussi !
  4. Une surveillance minimum et régulière suffit à garantir le bon fonctionnement du processus.

Astuce : Vous pouvez faire votre propre matière sèche en passant les petits branchages (diam. 1 petit doigt) issus de l’élagage à la tondeuse. L'association Humus et associés vous met à disposition gratuitement une tondeuse vous permettant de broyer vis propre déchets de jardin et ainsi éviter les voyages à la déchèterie !

Entretien du composteur en bac :

  • Un bon entretien du composteur passe notamment par le respect des proportions de matières entrantes,
  • la surveillance du taux d’humidité en été (si c'est trop sec, l'ajout de matière brunes est à réduire et si cela ne suffit pas un arrosage du compost peu être une solution)
  • Un brassage toute les 2 à 3 fois par mois est recommandé afin qu’il ne soit suffisamment aéré. Tous ces gestes permettent de maintenir un équilibre des micro- organismes présents et garantissent une décomposition rapide sans désagréments.
  • Il est recommandé d’avoir 3 bacs, afin de faciliter les précédentes tâches énumérées: Un premier bac “compost” devra recevoir les matières organiques, un second bac de matière sèche permettra de stocker la matière carbonée près du composteur. Un troisième bac "mûrisseur" est idéal pour attendre la fin du processus de décomposition si.

Qu’est-ce que l’on peut composter?

Oui Non
Les déchets de cuisine : épluchures, marc et filtre à café, pain, reste de repas, fruits et légumes, croûtes de fromage, coquilles d’œufs,
Les déchets de maison : mouchoir en papier ou essuie-tout, journal (pas de magasines en papier glacé)*, carton, papier kraft, plantes d'intérieur, litière d'animal herbivore
Les déchets de jardin : tontes de gazon, feuilles mortes, mauvaises herbes, fleurs fanées, paille, branchages broyés
Les déchets à proscrire : sacs et autres contenants y compris ceux-dits compostables tissus, huile de vidange, les litières d'animal carnivore, excréments, coquillages, huile de friture,
Acceptés en petites quantités tontes de gazon, morceaux de pain (à émietter), morceaux de viandes, poissons et os.

*Seulement si il y a le logo "OK compost home" (plus d'informations ici )

Les difficultés que l’on peut rencontrer et leurs solutions

Diagnostic Problèmes Causes Solutions
Sentir avec le nez Odeur d’ammoniac Il y a trop de matières riches en azote (fruits/légumes, tonte,...) Brassez à la fourche pour aérer en profondeur. Équilibrez le système en ajoutant des matières riches en carbone: matières sèches. Équilibrez le système en ajoutant des matières riches en carbone.
Sentir avec le nez Odeur “d’oeuf pourri” Manque d’oxygène, excès d'humidité Brassez, étalez, faites sécher, ajoutez des matériaux secs, bien mélanger l'ensemble.
Sentir avec la main ou un thermomètre Le compost ne dégage pas de chaleur Il y a pas assez de matières vertes. Pas de panique, cela ne veut en aucun cas signifier que votre compost est en déséquilibre. Le processus de décomposition fonctionne très bien sans montées en chaleur.
Visuel + Le test du poing : Presser dans votre main du compost, trop sec le compost ne formera pas un petit boudin dans votre main Le processus de décomposition est trop lent Le tas est trop sec, mauvais équilibre entre matières fraîches et matières sèches Ralentissez l'apport de matière sèche et mélangez bien. Si le tas est très sec, on peut arroser.
Le test du poing : Presser dans votre main du compost, trop humide des gouttes s'en écharperont Le compost est trop humide Un compost trop mouillé est un signe de mauvais drainage, d’un excédent de pluie ou d’un manque d’aération Brasser le compost afin de faire circuler l’air et ajouter de la matière brune pour absorber le surplus d’humidité. Couvrir le composteur lors des fortes pluies, a contrario, le laisser ouvert par beau temps pour réguler l'humidité, puis mélanger régulièrement.
Visuel Le compost attire les rongeurs Cela n'est pas de la faute de votre composteur, cela signifie que les rongeurs sont déjà présents dans votre quartier Toutefois afin de ne pas abriter une famille de rats dans votre composteur, veillez à brasser chaque jour pour les déranger et casser leurs galeries. (Pour rappel un rat est omnivore il mange donc vos restes (animal ou végétal) mais aussi les organismes naturellement présents dans le compost)
Visuel Présence de nombreux cloportes ou fourmis Le compost est trop sec Ralentir l'apport de matières sèches, on peut arroser. Puis bien mélanger.
Visuel Présence de «petites mouches» (mouches du vinaigre, drosophiles) Surtout au printemps et en été, chaleur + fruits sucrés attirent les moucherons qui aiment y pondre Bien mélanger chaque apport de matière verte avec de la matière brunes, finir par couvrir d’une mince couche de matière sèche pour les empêcher l’accès à la matière fraîche. En cas d’invasion persistante, saupoudrer d’une fine couche de terre. )
Visuel Présence de «grosses mouches» (scatophages du fumier) Résidus de viandes, poissons mal mélangés au reste Mélangez mieux ces matières au cœur du compost et brasser régulièrement en profondeur.

Comment utiliser les matières sortantes?

Le compost est mûr au bout de 6 à 10 mois, selon les tas. On reconnait un compost mûr en le prenant en main. Il a une structure grumeleuse, il est fin, léger et aéré. S’il reste des résidus de branches, noyaux, coquilles d’œufs, c’est normal. On peut éventuellement tamiser pour obtenir un compost plus fin. On recycle les éléments non dégradés dans la réserve de matière brune.
Le compost constitue un amendement organique de qualité. Dans les sols, il libère des éléments nutritifs qui vont permettre la croissance des plantes et la régénération des micro-organismes. L’utilisation du compost rend l'utilisation d'engrais chimiques ou de produits phytosanitaires inutiles. .
Le compost est souvent considéré, à tort, comme seul engrais. Car il n’y a quasiment pas de risque de surdosage! Le compost a d’autres avantages, il est bien plus qu'un engrais :

  • Il enrichit le sol et corrige les carences en libérant ses éléments nutritifs lentement et progressivement.
  • Il améliore et rééquilibre les sols, en allégeant les sols lourds, ce qui facilite le drainage et permet aux sols sableux de mieux retenir l'eau et les nutriments.
  • Il favorise la vie du sol car il est riche en matière organique et aéré ce qui permet le maintien de cette micro-faune.
  • Utilisé comme un paillis, il protège le sol du froid en hiver, de la chaleur et de la sécheresse en été, et comme il est de couleur sombre, presque noire, il aide le sol à se réchauffer plus vite au printemps, en absorbant l'énergie solaire. Et sa richesse en nutriment enrichit le sol sur un long terme. Comment utiliser du compost ? le compostage peut s’utiliser toute l’année, le surdosage est très rare tant que l’on mélange avec de la terre ou que l’on en étale en quantité raisonnable, voici quelques idées d’utilisation :
  • Dans le potager/verger : à déposer directement sur le sol, environ 2 cm
  • En rempotage : on ajoute 1/3 de compost avec 2/3 de la terre existante.
  • En amendement : Après tamisage à répartir sur le sol en fine couche : 3 à 5cm/m² Idéalement, on paille avec de la matière sèche sur la couche de compost, afin de protéger les micro-organismes du compost contre les agressions (chaleur, froid) et pour limiter l’évaporation et renforcer sa capacité de rétention de l’humidité. Cela empêche aussi la pousse des « mauvaises » herbes.
  • En semis: 1 part de compost tamisé + 4 parts de terreau

Il est également possible d'utiliser du compost demi-mur. Dans ce cas la décomposition ne sera pas aboutie. L'utilisation sera à réaliser en connaissance car pour la majorité des plantes il sera trop riche à utiliser directement au racine à l’exception de certain végétaux comme les tomates, courges, fraises.

Où se procurer le matériel ?

Composteur individuel
Toulouse Métropole propose aux habitants qui disposent d'un jardin de s'équiper d'un composteur domestique et de leur transmettre un savoir-faire. Trois modèles de composteurs en bois sont proposés contre une participation financière : 15 euros pour le petit modèle de 300l ou 400l 25 euros pour le grand modèle de 600l. À noter que ces composteurs sont destinés à être installés dans des jardins. Ils ne sont pas adaptés à des balcons d'appartement. Pour en commander c'est ici
On trouve des composteurs dans le commerce à partir de 50€, les prix varient suivant la contenance du bac. Nous recommandons les bacs constitués de planches de bois qui permettent au compostage de respirer et à l’humidité de sortir et de rentrer.

Composteur collectif
Ces sites de compostage sont principalement gérés par des collectifs d’habitants selon un mode participatif (brassages des composts, diffusion des consignes, gestion des inscriptions… ). Les sites existants ne sont donc pas en accès libre et sont réservés prioritairement aux riverains de ses sites. Pour trouver un composteur collectif près de chez vousrendez-vous sur notre site internet A noter, que les sites font l’objet d’un nombre d’inscriptions limité. Pour certains, seule une inscription sur liste d’attente est possible.

Composteur en pied d'immeuble
Toulouse Métropole propose également aux personnes qui habitent en immeuble et qui disposent d'espaces verts sur le domaine privé la mise en place, le suivi et l'accompagnement de composteurs collectifs en pied d'immeuble.

  • Il faut qu'il y ait dans la résidence au moins 5 foyers participants et 2 foyers ok pour être référents du compost.
  • Il faut que le syndic soit ok.
  • Il faut avoir des espaces verts. Ensuite, Toulouse Métropole vient faire un diagnostic pour vérifier les aspects techniques du terrain. Lien vers le compostage en pied d'immeuble de TM

Sources, liens et documents utiles :

Ce renseigner pour un composteur auprès de Toulouse Métropole
Les fiches techniques de réseau compost