Lombricompostage

compost_01a_cercle%20vertueux

Pour qui ?

Vous pouvez pratiquer le lombricompostage en maison, ou en appartement, ce qui en fait une solution d’intérieur pratique ! Ce processus est sans odeur, rapide de mise en œuvre et autonome. Une fois le processus de compostage terminé, il suffit d'identifier un endroit en terre dans lequel mettre notre compost obtenu : pots et jardinières, composteur public à proximité, jardin d’un proche ou voisin, jardin partagé du quartier…

Comment ça marche ?

Le compostage des déchets organiques de cuisine se fait par l’action de vers de terre et d’autres organismes du même écosystème. Les déchets fraîchement déposés sont d’abord attaqués par les bactéries, champignons, collemboles et acariens, puis les vers de terre mangeront le tout. Plus votre compost se portera bien, plus vous aurez de vers. Un lombricomposteur est avant tout un écosystème riche en organismes vivants qu’il faut comprendre pour bien réaliser son lombricompost. Le processus se passe dans un bac appelé lombricomposteur, que l’on trouvera dans le commerce. Il est constitué de plusieurs tamis empilés.

Même si ce sont des petits êtres vivants, les vers n'ont pas besoin de baby-sitter le temps de vos vacances ! Vous pouvez partir en vacances 2 à 3 semaines sans ajouter de nourriture, car ils repasseront plusieurs fois le lombricompost dans leurs intestins.

compost_01a_Lombrics%20et%20Lombricomposteur

Démarrer le lombricomposteur :

  1. Déposer des feuilles et carton sur les étages de tamis ;
  2. Disposer une couche de terre suffisamment épaisse pour que les nouveaux vers puissent se cacher de la lumière du jour (4/5cm), le substrat de base doit être relativement humide ;
  3. Après avoir installé les vers, disposer quelques déchets organiques ;
  4. Laisser les vers s’acclimater dans leur nouvel habitat sans ajouter de nourriture pendant 2 semaines.

Entretien du lombricomposteur :

  • Il est conseillé lorsque l’on ajoute des déchets de respecter les proportions 40% de matière carbonée (papier/carton) pour 60% de matière organique;
  • Lorsque le tamis supérieur est rempli, le positionner sur le niveau le plus bas
  • Remplir à nouveau le tamis supérieur;
  • Le réservoir de “thé” (liquide produit par le composteur) peut être rempli très rapidement . Il faut souvent veiller à surveiller le bac. Si le bac ne se remplit plus, cela veut dire qu’une pellicule importante de déchets s’est déposée au niveau le plus bas, bloquant ainsi le robinet de récupération. Il faut alors nettoyer le fond et déboucher le robinet.
  • Un lombricomposteur sera rempli en une année à deux environs ;
  • Les vers ont besoin de conditions climatiques contrôlées sur votre balcon mais aussi chez vous. Ils n’aiment pas les températures négatives, et une température de plus de 35°C peut leur être fatale!
En dessous de 0°C Entre 0°C et 15°C Entre 25°C et 35°C Supérieur à 35°C
Les vers peuvent survivre à une courte période de gel mais il est préférable de ne pas descendre en dessous des 10°C * Ralentissement du processus de digestion, pas de reproduction Ralentissement du processus de digestion. Ne pas donner trop à manger pour que la décomposition n’augmente pas la chaleur dans le bac Vous allez commencer à avoir des pertes dans votre colonie de vers
*Astuce: La mise en place d’une couverture en fibre de coco par exemple permettra de mieux maintenir les vers au chaud.

Qu’est-ce que l’on peut composter?

Oui Non
Les déchets de cuisine : résidus de fruits et de légumes, sachet de thé, marc de café (filtre inclus et dosette); coquilles d’oeufs broyées, fromages, peau d’ananas, peau d’avocat ;
Les déchets de maison : cartons, papiers essuie-tout, cheveux, poils, coquillages broyés ;
Les déchets de jardin : Fleurs d’intérieure fanées, feuilles de plante
Les déchets à proscrire : Résidus de viande ou de poisson, corps gras, résidus vinaigrés, résidus salés, excréments d’animaux, feuille de rhubarbe, sauces ;
Accepté en petites quantités : Agrumes (trop acide), Ail (vermifuge) , Oignons , Partie blanche du poireau, Farine

Notre expérience

Oui Non
Noyaux (nous avons eu de bonne surprise de voir pousser plein de noyaux le printemps venue ) Pain et croûte de pizza, riz et pâte alimentaire (les vers n’en raffolent pas)

à ne pas mettre la première année, mais peut être ajouté en petite quantité lorsque votre lombricomposteur est en bonne santé.

Les difficultés que l’on peut rencontrer et leurs solutions

Problèmes Causes Solutions
Odeur de putréfaction Il y a trop de nourriture et les vers ne sont pas assez nombreux Diminuer l’apport de nourriture ou se procurer plus de lombrics. Diminuer l’apport de nourriture ou se procurer plus de lombrics
Odeur d’ammoniaque Il y a trop de matières riches en azote (fruits/légumes, tonte,...) Équilibrer le système en ajoutant des matières riches en carbone. Équilibrer le système en ajoutant des matières riches en carbone
Odeur de souffre La litière est gorgée d’eau et il manque d’air au fond de la lombricompostière Ajouter du papier journal sec déchiqueté ou des feuilles mortes au fond de la lombricompostière ; mélanger les à la litière et diminuer l’alimentation pendant quelques temps
Des lombrics grimpent sur les parois de la compostière. Des lombrics grimpent sur les parois de la compostière La litière est trop humide, ou trop acide, les conditions dans la litière sont donc impropres à l’activité des lombrics Voir ci-dessus
Mouches à fruits De la nourriture exposée à l’air libre attire les mouches et leur permet de pondre.De la nourriture exposée à l’air libre attire les mouches et leur permet de pondre Si la contamination est importante recouvrir avec 1cm de terreau les oeufs

Le problème des mouchettes arrive souvent durant les périodes estivales avec l’apport important de fruits et légumes . Un bon respect des proportions 40% de matière carbonée (papier/carton) pour 60% de matière organique limitera le problème.

Comment utiliser les matières sortantes?

Le lombricompost :

Le lombricompost est le résultat de la digestion des vers. C’est une matière riche en éléments nutritifs : azote, phosphore, potassium, calcium et magnésium. Son pH est également relativement neutre. Il peut être utilisé dans le jardinage dans une certaine proportion : 1/3 de lombricompost et 2/3 de terre, dans les bac, pots, jardinières, ou pleine terre. compost_01a_Mati%C3%A8res%20sortant%20solide%20compost

Les valeurs du lombricompost :

Teneur en éléments nutritifs assimilable par les végétaux important; Teneur en microorganismes bénéfiques qui surpasse le compost; Capacité à stimuler la croissance des végétaux; Capacité de résistance aux maladies; Capacité à repousser les ravageurs.

Le thé de vers :

Suite à la décomposition des aliments on récupère un jus de compost appelé “thé de vers”, à diluer au 1/10e soit 1 cuillère à soupe dans 1L d’eau. C’est un excellent engrais riche en nutriments, minéraux et oligo-éléments pour les plantes, et à la fin une matière organique qui sert à enrichir les sols ou jardinières. Attention, la dilution est importante à respecter si vous ne souhaitez pas tuer vos plantes ! compost_01a_Mati%C3%A8res%20sortant%20liquide-%20th%C3%A9%20de%20lombric%20et%20bokashi

Pour vider son lombricomposteur une fois prêt, il existe plusieurs solutions :

  • Dans les pots et bacs du balcon, dans un jardin d’un membre de la famille, un ami ou un voisin;
  • Dans un composteur collectif public dans le quartier;
  • En le donnant sur le site de plus2vers
  • Et si rien de tout ça n’est possible, contactez-nous pour étudier la mise en place d’un composteur prêt de chez vous!

Où se procurer le matériel ?

Pour se lancer dans le lombricompostage, il vous suffit d’avoir un lombricomposteur ainsi que des vers. Il est facile de se procurer un lombricomposteur. Il y en a de toutes les tailles, de toutes les couleurs. En achat neuf, il faut compter 90€ un lombricomposteur pour 2 personnes. En seconde main ce même lombricomposteur se trouve à partir de 40€. Pour se fournir en vers nous vous conseillons d’aller sur le site plus2vers . Ce site met en réseau des donneurs de vers près de chez toi. Cette démarche permet également de rencontrer et d’échanger avec des personnes ayant maîtrisé le processus de lombricompostage.

Sources, lien et documents utiles :

Guide de l’utilisateur « eco-worm »
Guide du lombricompostage et la lombriculture à la ferme par Glenn Munroe Centre d’agriculture biologique du Canada
plus2vers